Un Kadomatsu est une décoration traditionnelle japonaise qui est généralement placée devant les maisons pour accueillir les esprits ancestraux ou kami de la saison des récoltes. Ils sont placés après les célébrations de Noël et laissés jusqu’au 7-15 janvier. Ils sont considérés comme un abri temporaire pour les esprits kami. Kadomatsu est fabriqué à partir de bambou, de pins et d’arbres. La marque et le design du Kadomatsu varient en fonction des régions dans lesquelles ils ont été fabriqués. Le but principal des cérémonies du Nouvel An est généralement de donner respect et honneur au toshigami, un dieu qui est censé être responsable des récoltes exceptionnelles. Après le 15 janvier, mais souvent le 19, les Kadomatsu sont brûlés pour apaiser les esprits ancestraux et les libérer de l’habitat temporel. Ils sont brûlés lors d’une cérémonie rituelle appelée Dondoyaki.

Construction et installation de Kadomatsu

Les Kadomatsu sont généralement fabriqués à partir de bambous, de pins ou d’arbres ume. Les bambous signifient la longévité, les pins représentent la prospérité et represent la fermeté. Le centre de Kodamatsu est généralement composé de trois pousses de bambou. Les pousses sont généralement grandes mais ont des hauteurs différentes afin de représenter le Ciel, l’humanité et la Terre. La pousse représentant le Ciel est généralement définie pour être la plus grande tandis que celle représentant la Terre est généralement définie pour être la plus petite et la plus courte. Après avoir assemblé les pièces du Kodamatsu, elles sont liées ensemble à l’aide d’une paille ou d’une corde de paille nouvellement tissée. Après avoir été lié ensemble, le Kodamatsu est prêt à être installé à l’entrée des maisons. Ils sont placés par paires, de chaque côté de la porte, pour représenter les sexes masculin et féminin. Ils sont généralement placés le 26 décembre, avec une exclusion des 29 et 31 décembre, à des fins rituelles. Ils sont placés devant des portes et des bâtiments à des fins résidentielles et commerciales dans tout le Japon.

Histoire et origine du Kadomatsu

Les traditions et pratiques du Kadomatsu retracent son origine en Chine. La pratique de l’utilisation de Kadomatsu remonte au 7ème siècle. Le Kadomatsu était pratiqué au Japon au 8ème siècle et on pense qu’il s’était répandu de la Chine au Japon. Les Kadomatsu étaient auparavant fabriqués à partir de pin et d’autres matériaux connexes uniquement. Kadomatsu fait d’une combinaison de bambou et de pin est documenté pour avoir émergé au 14ème siècle. Ils ont été utilisés au 14ème siècle est très similaire au Kadomatsu utilisé aujourd’hui.

À Quoi Sert Kadomatsu ?

Les Kadomatsu sont placés pour marquer les célébrations du Nouvel An. Ils sont placés immédiatement après les vacances de Noël et ils sont censés inaugurer une nouvelle année. Les Kadomatsu ont pour but d’apporter une année faste aux résidents et aux utilisateurs du bâtiment. Les dieux d’une récolte exceptionnelle sont invités à être parmi les habitants de l’endroit. Les dieux du Nouvel An apportent longévité et prospérité aux habitants. Les dieux sont également connus pour apporter le bonheur aux habitants. Les dieux n’habitent parmi le peuple et n’apportent leurs valeurs au peuple que s’ils y sont invités, ce qui se fait par kadomatsu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.