Traitement de premier choix
Pour la plupart des oncologues ophtalmologistes, le traitement de première intention est la radiothérapie de la plaque lorsqu’il y a lieu, car cela est techniquement simple et très efficace. Lors du choix d’un applicateur pour les yeux Ru-106, il ne nécessite aucun assemblage et doit simplement être stérilisé avant utilisation. En raison de la longue demi-vie de 373,6 jours, les applicateurs oculaires Ru-106 peuvent être utilisés plusieurs fois sur une période d’un an.
Design ergonomique
Depuis plus de 30 ans, les ophtalmologistes privilégient les applicateurs oculaires Ru-106 en raison de leur conception supérieure. Avec une épaisseur de seulement 1 mm, ils sont très faciles à manipuler. Les applicateurs sont disponibles en 13 types différents pour correspondre à la taille et à l’emplacement de la tumeur individuelle. Ils sont de forme sphérique avec un rayon de 12 à 14 mm et ont des oeillets spéciaux qui sont suturés à la sclérotique.
Rayonnement bêta bénéfique
Comme le rayonnement bêta émis par Ru-106 / Rh-106 a une portée limitée, il y a une chute de dose abrupte avantageuse. En conséquence, les tumeurs d’une hauteur allant jusqu’à 5 mm peuvent être traitées avec une dose élevée, tout en épargnant les structures sensibles comme le disque optique ou la fovéa.
Qualité de vie
La conservation de la vision centrale est l’objectif principal de la curiethérapie à applicateur oculaire Ru-106. Si cela n’est pas possible, le traitement visera à conserver la vision périphérique ou au moins à maintenir l’apparence physique de l’œil, en fonction de la localisation de la tumeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.